Nom di diou. Milodiou. Bordel de crotte. Vindieu ! Ca y'est, moi aussi ça me le fait.Le fameux syndrome de la page blanche. Ouais. J’arrive pas à écrire. Fait étonnant. Parce que bon, même si je suis pas une formidable écrivaine, normalement, j’ai du mal à me passer d’écrire. Mais là, rien, nada, quedalle, niente, nothing.

C’est étrange Bernadette. Ou alors c’est la fin des haricots ? Ou alors c’est la fatigue. Ou la lassitude. Ou juste parce que je veux faire trop de choses en même temps et que je n’arrive pas moi-même à suivre mon enthousiasme hyper débordant et mon flot d’idées.

Nan parce que moi, pour ce blog, j’ai une liste d’idées interminable. J’ai beau tout tester, dès que j’essaie d’embrayer l’article, rien ne vient. Il me semble pourtant ne pas avoir vendu mon cerveau (ça aurait pas été une bonne affaire pour l’acheteur de toutes manières.

Ah mais je sais ! Je sais ! Je sais ! Je vais vous mettre la liste des titres que je songe donner à  des futurs articles à paraitre je ne sais pas quand. Ca vous laissera le temps de vous demander de quoi ça parle !
Alors …


-La ville où y’a pas de paupiettes.
-Les mariages belges ça déchire.
-Whenever, wherever, le chèque ira.
-Dans mes oreilles
-Shoppi shoppa
-La carotte kiki.
-Paris paris
-Nom d’un cochon.


Voilà. Yaplukamaijessépakan.