... et à chaque fois que je regarde ma main - et quoi vous ne regardez jamais votre main avec admiration, vous ? - je me dit "Oh, j'ai une bague au doigt". Je dois avoir les mains les moins féminines du monde, quoiqu'elles ne sont point poilues. D'abord, je suis auto-canibale. C'est ça de s'aimer soi-même, on finit par se bouffer. J'ai choisi de ronger mes ongles assez intensément. C'est quand je suis nerveuse ou que je m'ennuie ou alors je n'aime pas trop quand ça dépasse ? Allez savoir, bref je me ronge les ongles comme une morphale. Et quand il n'y a plus assez d'ongles pour satisfaire mes dents affamés, j'attaque le doigt. Rebref : mes doigts sont moches et c'est pas grave. En outre, je ne suis pas une bijoux-addict ...J'en ai, j'en mets du genre "rarement". Pour une raison simple : j'ai peur de les perdre ou de les casser. Le fond d'un syphon est si vite arrivé ... Du coup les bagues, comme il ne me restait que celles offertes par une lointaine relation aujourd'hui oubliée, j'en mets jamais. J'ai donc très souvent eu les mains nues comme des vers !

Et  puis il y a eu cette demande en mariage de la part de Pacsounet. Admettons, je l'ai gavé à peu près pendant 6 mois avec des histoires de mariage. Admettons, il s'est fait charier par des amis, sa famille sur le sujet. Admettons, il a eu juste un poil la pression. Mais s'il ne l'avait pas voulu, il ne l'aurait pas fait, hein. Il est pas fou. Enfin si, il l'est quand même, me demander moi en mariage... C'était donc le 26 Janvier 2012 à 23h05. Il arrivait à la gare d'Auch un sachet à la main et son sac sur le dos. Nous nous faisons un gros et langoureux [NON VOUS VOULEZ PAS SAVOIR] et nous nous dirigeons vers notre superbe 205 porshe ferrari. J'ouvre le coffre et je le vois plonger la main dans son petit sac, me tendant un autre petit sac. Et il me dit d'un air enjoué "Bon euh choupinette, tu veux m'épouser ?". Moi de lui dire "OK". J'ouvre le coffret, je chope la bague et je l'enfile pendant qu'il était en train de me dire "en fait elle est trop petite". Et comme je suis une fille douce et délicate, même trop petite elle est passée. Nous sommes rentrés chez mes parents en papotant et en imaginant tout ce que l'on allait devoir faire, organiser, tout ça tout ça ! Et en arrivant, il a remis à mon père, un paquet de twix, et à ma mère une boîte de Mon Chéri, parce que c'est comme ça qu'on achète les filles dans ma famille. C'est quand même malheureux que de ne valoir que du "chocolat". Comme il est tard, pensez-vous, on va se coucher, hein. C'est là que je veux enlever la bague, qui me serre pas mal. Et là, c'est le drame. Voyez-vous, j'ai l'os du doigt rigide et il me semble que c'est pareil pour vous. Du coup malgré tous mes efforts, à l'eau, à l'huile, au produit à vaisselle, au savon, la tache a été assez épique, jusqu'à ce que je décroche la bague de mon doigt ... OUF !

En fait, Futurmari (permettez-moi de le rebaptiser en conséquence !), avait compris que j'aurais du mal à attendre sa demande jusqu'au printemps, comme il l'avait prévu. N'ayant pas trouvé de bague à ma taille, il s'était arrangé avec le bijoutier pour qu'on me la change ensuite. Mais il n'avait pas eu le temps de finir la phrase "elle est trop petite" que déjà je l'avais à mon doigt. Quelle femme résisterait à l'envie d'enfiler sa bague de fiançailles, hein ? Bref, il a fallu attendre de pouvoir nous rendre à Albi pour commander la nouvelle bague. Nous étions un peu stressés. Oui, voyez-vous, la bague que j'avais avait épousé la forme de l'os de mon doigt, qui n'est pas circulaire. Voyant la déformation de la bague, nous pensions que cela craignait grave moumoute du boudinou. En fait non. Et trois semaine plus tard j'avais ma bague, à ma taille (56, oui j'ai des gros doigts) et moi qui n'en mets jamais, maintenant je ne peux plus m'en séparer.

Ceci étant ça m'fait bizarre que voir ma main transformée en presque-main de fille ... (oui parce que j'ai toujours des doigts plein de cicatrices et les ongles inexistants, faut pas exagérer non plus. Et inutile de me dire qu'il faut que j'arrête de me ronger les ongles, c'est chose impossible. Inutile de me dire de mettre des faux ongles, d'une ça pourrirait les ongles que j'ai pas, et de deux, je serai capable de les ronger aussi. Je dois avoir un gène de petite souris, ou de castor, ou de lapin. Qui sait ?).

Ah, j'oubliais, si jamais vous aviez envie de voir le bijou en question ...le voici :


IMGP2806