Ne vous jetez pas sur moi, bande de gens vénaux, cupides. Bande d'assoiffés d'argent. Non je n'ai pas joué au loto et donc je n'ai pas trouvé hasardeusement les bons numéros. Non, je n'ai pas dévalisé la banque du coin, ni chipé des portefeuilles en toute dextérité. Non, je n'ai pas épousé un vieux déglingué sénile au compte en banque à 6 ou 7 chiffres et sans virgule, s'il vous plait. Non, je ne fais pas non plus carrière dans le football, vous m'avez déjà vue avec un ballon ? Rien de tout cela et pour tant je suis riche. Oui. RICHE !


J'avais cherché partout dans ma maison, après un trésor enfoui. Une babiole du genre inestimable au prix avoisinant les 8 ou 9 chiffres (sans virgule j'ai dit ! ), un coffre fort rempli de pièce d'or, une source de pétrole au fond de ma cave ou encore un diamant caché dans un recoin de mur. Mais en vain, je n'avais seulement trouvé qu'un médiator machouillé, un ouvre-bouteille, un vieux jean, un marche-pied, d'horribles appliques luminaires, un vieux verre avec des restes au fond, un tableau du très célèbre et grand Queffélec (60 euros bordel ! ) et surtout un fabuleux bon pour une culotte de femme. Je désespérais un peu. C'est vrai quoi ! A quoi bon acheter une maison si je n'y trouve pas de trésor dedans qui me rendrait multimillionnaire ou juste un peu plus riche histoire d'enfin envisager l'installation d'un jacuzzi dans ma cave ?


Mais hier, ma vie a basculé. Je ne m'y attendais pas. Oui. Basculé. Complètement basculé. Nous nous amusions avec mon papa, avec une joie plutôt très dissimulée, à ramasser les gravats occasionnés par la destruction du sol de la cuisine. Il restait quelque gravats épars qu'il fallait réunir à coup de balai. Mon père empoigne le gros balai en fer et pousse le tout sur un même recoin. C'est alors que je suis intriguée par une petite chose, circulaire, légèrement brillante sous la poussière. Je regarde et je me baisse. Je ramasse la chose. Et là, ô stupéfaction ! Une superbe pièce de 5 francs de 1972. Me voilà donc l'heureuse détentrice d'une pièce, verdie par endroit, de 5 francs, et si c'est ça mon trésor caché, je n'ai qu'une chose à dire : REMBOURSEZ !


IMG_1113

IMG_1112


Gersicotti Gersicotta aime l'après grêle !