Nan. C’est plus ce que c’était. De mon temps, il y a longtemps, quand j’étais encore une jeune enfant naïve, pure et innocente, d’une formidable sagesse… Ouais enfin, quand j’étais petite et que je n’étais pas grande, c’était pas comme ça. Et même que Chantal Goya et Dorothée, elles chantaient des vraies chansons avec des mots dedans même si je suis sûre qu’à l’époque on disait que c’était n’importe quoi, mais c’est qu’à ce moment précis, on ne savait pas de quoi demain serait fait.

OR, demain, c’est aujourd’hui, et c’est pas joli joli. Quand je vois ce que les gosses regardent et écoutent, beh, franchement, je me dis que quand même « De mon temps on avait des vraies chansons ».

Tu vois par exemple, Renée La Taupe, cette espèce de boule poilue hystérique qui hurle dès qu’elle ouvre la bouche et en plus se permet d’incruster ses affreuses mélodies dans le fond de tes méninges pour que le soir, en t’endormant, t’es son refrain débile en tête, c’est du grand art d’un point de vue intellectuel et culturel. Je cite et commente, pour notre plus grand plaisir, évidemment, OU PAS.



« T’es si mignon mignon mignon mignon mais gros gros gros
mignon mignon mignon mignon mais gros gros gros
En été tu m’fais d’l'ombre
et en hiver tu m’tiens chaud
Et quand t’as fini d'bouffer tu nous lâches un gros pet ! »

Même si on a un bel exemple d’acceptation dans ses différences ou au contraire de moquerie , car la chanson me semble tout de même être à double tranchant , et c’est probablement ce qui en fait toute la profondeur, ETAIT-IL NECESSAIRE D’Y METTRE UN REFRAIN QUI PETE LES OREILLES ET D’Y AJOUTER UN GROS PET, HEIN ?

Et encore, chez Renée la Taupe, y’a des phrases, et un fil conducteur, ce n’est pas que de la merde. Est-ce que tu connais Funny Bear, lecteur ? Le truc tout vert qui ressemble plus à un chewing gum à la chlorophylle mal prémaché ? Beh Funny bear, c’est le summum en matière de chanson très recherchée, très intellectuelle qui se résume à ça :


«Je m'appelle funny bear
je m'appelle funny bear
je m'appelle funny funny funny funny funny bear
J'ai un p'tit ventre mou et un slip kangourou
je suis pas comme les autres tout doux moi je suis un p'tit loup

oh yeahhh »


Elles sont où les comptines ? Elles sont où les chansons ? Elles est où Chantal Goya ? Pierre Perret ? Henri Dès ! REVENEZ !


Si vous voulez éliminer Renée, tapez 1
Si vous voulez éliminer Funny Bear, tapez 2
Si vous voulez les éliminer tous les deux, tapez 3


Attention, votre choix sera décisif quant à l’avenir de la chanson française destinée aux enfants.Et même  si votre gamin, que vous trouvez le plus beau, le plus mignon, le plus gentil, le plus éveillé, le plus chou, le plus intelligent, adoooore se tortiller sur ces « musiques » (faudrait quand même pas appeler ça « musique » en fait, il faut pas mélanger les torchons et les serviettes) réfléchissez en tant que parents, vous qui voulez LE MEILLEUR pour votre enfant…


(et non je ne mettrai pas les vidéos sur ce blog. NON.)