Misto Tempo.

 Misto Tempo est un album de jeunesse dont l'auteur est le talentueux Olivier Douzou. Sa couverture a immédiatement retenu mon attention alors que je fouillais dans la caisse d'albums. En voyant le nom de son auteur, je n'ai pas hésité une seconde à l'emprunter car j'avais déjà lu de Douzou l'excellent album intitulé Les petits bonshommes sur le carreau (qui sera sûrement l'objet d'un billet un jour).

 

faction_misto

Il s'agit en fait de raconter l'histoire du temps. Misto Tempo a tout vu naître, les astres sont ses compagnons,il a vu défilé toute l'histoire du monde, il régit notre calendrier, fait apparaître les saisons, sonne le jour, ou la nuit et vie au fond d'une horloge.

Si l'on s'attarde sur la couverture on sera très vite intrigué par cette horloge, dont les lettres du titre sont positionnées aux heures piles, et dont deux coucous, l'un à 9h et l'autre à 3h, regardent un personnage à forme humaine, large, avec un grand manteau, qui tient dans ses mains la petite et la grande aiguille. On remarquera que la petite aiguille pointe vers le T et la grande vers le M : ces deux lettres constituent les initiales du nom de notre héros. Si on retourne le livre, on verra ces deux lettres en quatrième de couverture. Cette couverture peut donc être l'objet de nombreuses interprétation quant à l'identité du personnage, quant à la symbolique de l'agencement des éléments.

Le thème du temps est omniprésent tout au long de l'album avec un vocabulaire très riche sur le sujet et des illustrations qui ne cessent de représenter ce temps que ce soit par les horloges, les saisons, les événements astrologiques (les quartiers de lune par exemple ou le lever du soleil ). Le personnage principal est toujours présenté comme "maître du temps" par sa continuelle proximité avec les horloges, sa possession des aiguilles mais aussi par quelques représentations étonnantes : il bat le temps avec les aiguilles sur un tambour dont la surface représente une horloge,il est le chef d'orchestre de plusieurs joueurs de métronomes, il oblige le coq à chanter de bon matin, dort au fond d'une horloge, fait tourner la terre toujours en tenant ses aiguilles, se présente en magicien ou marchand de sable. On remarquera aussi sur la deuxième et sur la troisième de couverture des croquis et schéma de mécanismes d'horloges, des équations, des mécanismes divers, dont Misto Tempo est toujours le maître. Enfin, la première page montre une horloge sur 1…mais le 1 est à la place du 0 traditionnel et la dernière page montre une horloge sur 24. J'ai eu du mal à comprendre le "1", ceci étant cet album s'adresse à des jeunes enfants, qui n'ont peut être pas la notion du 0 de minuit, et le 1 représente "le début", le commencement. Ainsi de 1 à 24 , le tour d'horloge est fait et la boucle est bouclée. 

On a là une manière très poétique et amusante de représenter "le temps qui passe" , "le temps qui est passé" et "le temps à venir" avec beaucoup de musicalité quand on le lit à l'oral :

 

Funambule à ses heures
au fil du temps il avance
sur les fuseaux
à la surface de la terre

 

De nombreuses allitérations, comme celle-ci , en fricatives [f] et sifflantes [s],[z], aident le texte à s'écouler aussi facilement que le temps.

 

Un livre à lire, à relire et à exploiter ! Surtout pour expliquer aux enfants que Misto Tempo a dit que c'était l'heure d'aller se coucher par exemple !